SIGNATURE  ANCIENNE  ET  RUCHE

 

 

Signature originale

 

 

Repro-signature

 

 

La signature originale fort décorative date de 1597, elle est l’œuvre du rédacteur des actes de Baptême de Saint Germain d’Arcé. Nous l’attribuons à Me Laurent BOURDILLEAU Prêtre du diocèse d’Angers, titulaire entre autre du Prieuré Saint Nicolas de la Chartre, qui sera l’auteur de nombreux actes d’état civil, en particulier sur la paroisse de Saint Germain d’Arcé. D’une écriture aisée et pleine d’allant, cette signature et sa ruche décorative font aujourd’hui l’admiration des lecteurs de notre siècle.

 

La signature par elle seule, est un brillant exercice de style à la plume d’oie, où le L de l’initiale Laurent s’enchaîne avec le nom BOURDILLEAU, n’omettant pas même le E, souvent oublié dans les actes de cette époque.

Et que dire de sa ruche ! Par ce terme de paléographie, retrouvons ce motif souvent décoratif, très personnel à chaque exécutant. La ruche permettait de se distinguer, d’affirmer son habileté à l’écriture tout en certifiant l'authenticité de l’acte, du fait surtout de sa grande difficulté à la reproduire !

 

Cette signature fin XVIe de L. BOURDILLEAU est actuellement la plus ancienne que nous ayons retrouvée, nous en sommes très heureux ! Précédemment la signature la plus ancienne retrouvée, était celle de Jean BOURDILLEAU époux de Anne PELOQUIN (Branche réf 13.3), à l’occasion du mariage à St Germain d’Arcé, de son frère Alexandre avec Françoise MERE le 25 juin 1696 ! ( voir la page « même nom, même prénom »)

 

 

Saint Germain d’Arcé 1597

 

 

Page précédente                                                        Plan du site                                                                Page suivante