EVENEMENTS POPULAIRES, RELIGIEUX & CLIMATIQUES,

Nord Anjou / Sud Sarthe

Dans le secteur ci-dessous représenté (carte I.G.N), les auteurs du site ont recueilli les grands événements locaux qui ont marqué la vie de nos ancêtres.

Retrouvons les événements principaux des villages situés pour certains dans l’ancienne province d’ANJOU.

et depuis 1790 dans le département de la Sarthe.

Extraits des archives anciennes et textes jusqu’à la Révolution française, ces documents sont issus des registres d’état civil, des documents anciens des archives départementales de la Sarthe, des articles de la Revue historique et archéologique du Maine et de l’Association Védacensis.

 

 

 

1382 – Vaas : « La lettre du Sire de Châteaufromont, chambellan du roi et du duc de Calabre, d’Anjou, de Touraine et comté du Maine, lieutenant-général dudit seigneur et de madame la duchesse ès-dits Duchés et

Comtés, adressée au sénéchal de ce pays, etc., pour forcer et contraindre les religieux et couvent de Vaas, de refaire les ponts de Vaas pour passer la rivière du Loir ; lesquels ponts sont depuis longtemps rompus et démolis ». Un long procès s’en est suivi ; les religieux disaient que les ponts étaient autrefois en bon état et qu’ils avaient été détruits par les ennemis du roi et de monseigneur et par les gens du pays, pour futilité publique afin que les ennemis ne puissent passer. Par suite le lieutenant-général autorise la levée à Vaas et dans les paroisses voisines d’une aide consentie par les habitants pour la réfection et restauration des ponts de Vaas et dont le montant sera recueilli par Laurent Boyvin commis à cet effet. En date à Tours 30 novembre 1382. (Revue historique et archéologique du Maine).

 

1410 – Vaas  La Fouscherie: Bail à vies fait aux religieux de Château l’Hermitage à Guillaume Laigneau, à Jeanne sa femme, et à l’un de leurs enfants de l’aistre de la Fouscherie, à Vaas, pour 8 sous de rente annuelle et à la charge d’y faire construire, avant 4 ans révolus une maison bonne et compétente. (Revue historique et archéologique du Maine)

 

1445 – St Germain d’Arcé La Guerrière : Baillée à toujours consentie à Guillaume de Lespinay par les abbés et religieux de Vaas pour la métairie de la Guerrière à Saint Germain d’Arcé, « contenant 24 arpents, sise au fief de la seigneurie de Chambon, pour en payer par an 2 septiers de froment, 2 septiers de seigle et 2 septiers d’orge, au titulaire de la chapelle de Meaux, desservie en l’église de l’abbaye de Vaas et que fonda feu messire Jean Le Royer, jadis évêque de Meaux. » (lit. sur Vaas et Lavernat p 103)

 

1455 – St Germain d’Arcé Chambon : Déclaration rendue pour la rente au seigneur de Chambon par frère René Pinard, religieux de Vaas et chapelain de Meaux. Titre nouvel donné par la veuve de Julien Massé, en son vivant chirurgien-major, demeurant à Vaas, à M. Vincent- François le Camus, notaire royal au Lude  (1774) Incohérence sur date (Revue historique et archéologique du Maine Réf. 221 sur page Internet).

 

 

1471-1631 - St Germain d’Arcé; cens et rentes dus aux seigneurs du Pasty ou au prieur de Saint-Hippolyte, procédure, reçus. AD 72  05J

 

1474 - Luceau : Baillée perpétuelle du lieu de La Chantelouère, en Luceau, contenant environ 4 sexte rées de terre, consentie par les religieux, abbé et couvent de l'abbaye de Vaas à Julien Rocheteau pour 40 sous tournois et deux poules de rente annuelle (G 835. - Liasse, parchemins et papiers).

 

1476 – St Germain d’Arcé Chambon : Baillée faite par les dits abbés et religieux de Vaas, d’un champ en Saint Germain d’Arcé au fief de Chambon, au clos de Valon, à Jehan Valloust, de Vaas, pour 22 sous 6 deniers par an. (Revue historique et archéologique du Maine)

 

1491 - Chenu : Chapelle de Méré. Titre de fondation de cette chapelle, chargée de deux messes par semaine, pour être desservie en la maison seigneuriale du même nom, par Me Pierre de Méré, prêtre, seigneur du dit lieu (A.D. G 798. Liasse, parchemins et papiers.)

 

1494 – St Germain d’Arcé : Seigneuries de la Morinette et de la Cailletière. Vente des seigneuries de la Morinette, la Thuille et la Cailletière, par Nicolas de Petremol à Marin Royer (1654) ; aveux au prieuré de Saint-Hippolyte (1494 copie-1777) ; achats de terres (1572-1662) ; affermement de la seigneurie (1733) ; métayage ou fermage du domaine de la Morinette, baux, procès-verbal, quittance (1755-1770) ; rente dues à l'abbaye de Vaas (1764-1770) ; contrat concernant une terre relevant de la Cailletière (1607). 1494-1777 AD 72 18 J 30

 

(1507-1603) – St Germain d’Arcé : aux seigneurs de la Borderie AD 72 05J

 

1508 – Vaas : La Bodinière : Bail à plusieurs vies fait par Adam, prieur de Château l’Hermitage, à Michel Dutertre, d’un champ de 3 quartiers à la Bodinière, à Vaas, pour 7 sols 6 deniers de devoir. (Revue historique et archéologique du Maine)

 

1511 - Vaas : Les religieux de N.D de Gastines baillent à Michau Gullier et à Jean Bourdilleau, de Vaas, un champ de 3 arpents, pour 25 sous et 2 chapons de rente. (Revue historique et archéologique du Maine)

 

1521 – St Germain d’Arcé : Alexandre, abbé de Gastines, baille à Mathurin Breteuil et à veuve Colas de Mézières, sœur dudit Mathurin, une maison et 3 arpents de terre près de la Peschouère, 7 arpents de terre sur le bord du chemin de Vaas à Saint Jean de Beauvais, un arpents de pré, sur la rivière de la Fare, pour 20 sous tournois et 18 boisseaux de seigle de rente pendant la vie des preneurs. Après leurs décès, leurs héritiers seront tenus de payer chaque année une rente de 2 septiers de seigle, 30 sous tournois et 2 chapons sans compter les dîmes. (Revue historique et archéologique du Maine)

Seigneurie de Chauderue. Vente par René Fontaine et Catherine son épouse, à Jean Bouju écuyer, seigneur de Chauderue, de 12 boisseaux de blé de rente, sur le moulin des Ponceaux (1521).

 

1521 – St Germain d’Arcé : Seigneurie de Chauderue. Vente par René Fontaine et Catherine son épouse, à Jean Bouju écuyer, seigneur de Chauderue, de 12 boisseaux de blé de rente, sur le moulin des Ponceaux AD 72 05 j

 

1521 – Vaas : Bail par Alexandre, abbé commanditaire de Gastines aux enfants de feu Jean Pinard, de 2 champs de 2 arpents 12 boisselées, à Vaas, près la métairie de Chambon, pour 6 boisseaux de seigle et 1 mile (?) de rente. (Revue historique et archéologique du Maine)

 

1535 - La Bruère : Testament de Me Pierre Demeré, prêtre, curé de La Bruère, par lequel il lègue à ladite cure, deux pièces de pré à charge de services religieux  (A.D.  G 787. Liasse, parchemins et papiers).

 

1539 – St Germain d’Arcé : Saisie en la main du roi des biens de Louis de Chivré et de Marie du Mesnil, son épouse, accusés de séquestrer, pour la marier sans le consentement de François Delaunay, son oncle, Antoinette de Vallory, seule fille et héritière de feu François de Vallory, écuyer, et de ladite du Mesnil, à la suite des recherches inutiles faites par le lieutenant du sénéchal d’Anjou, à Baugé, accompagné de René Bouju, écuyer, cousin-germain d’Antoinette et dudit Delaunay, tant au château du Plessis-Bourré, chez François Bourré, seigneur dudit lieu, et son frère René, qu’à celui de la Roche-de-Cuillé, chez Simon de Chivré, père de Louis, recherches poursuivies par René Bouju, muni de la commission dudit lieutenant, auprès de frère Jean Leconte, abbé de Bellebranche, qu’il accuse de cacher ladite Antoinette dans son hôtel abbatial de la Gaullerie, et auprès de Jean Bouju, s. de Chauderue, époux d’Anne de Vallory, oncle d’Antoinette, à la Perrière en Saint-Germain-d’Arcé (1539).

 

1546-1777 – St Germain d’Arcé : Aveux rendus au prieuré Saint-Hippolyte de Saint Germain d'Arcé (1546-1777) ; achats de terre ou de rentes par les seigneurs de la Borderie. AD 72 05J

 

1573 – Chenu : Chapelle de Sainte-Catherine de La Borderie, seigneur du dit lieu : chevalier de l'Ordre du Roi et gentilhomme ordinaire de sa Maison, et dame Anne de Nuchesses son épouse, demeurant au dit lieu de La Borderie en Saint-Germain d'Arcé (A.D. G. 798. Liasse, parchemins et papiers).

 

 1575 – Saint Germain d’Arcé : procédure entre le curé de Saint Germain et le prieur de Saint-Nicolas de Montsureau, au sujet des dîmes dudit prieuré. Bail de ladite cure, avec les fruits, profits, droits et émoluments y attachés, consenti par Me Jean Fronteau, curé de Saint-Germain à Mes Urbain Bageau et Urbain de L'Espinay aussi prêtres, pour 165 livres de loyer annuel, à la charge par les preneurs de résider personnellement dans la maison presbytérale, de célébrer le service divin dû et accoutumé, d'administrer les sacrements aux paroissiens, d'acquitter enfin le curé titulaire envers Dieu et les hommes (A.D. G 825. Liasse, parchemins, papiers).

1615En page première du registre des Baptêmes, il est noté : « La page 44 fait mention qu’en février 1615, il tomba des neiges de hauteur d’homme, qui demeurèrent six semaines et en quelques endroits deux mois.»

Autre texte, Les neiges atteignirent trois pieds de haut (97 cm 44) et restèrent un mois sur la terre. Réf confirmation  AD 72 1 Mi 957 R1

 

1620 – St Germain d’Arcé : Châtellenie de Chambon relevant de Cinq-Mars-la-Pile. Acte de prise de possession de Chambon par Philippe de Mauzoyer (1620) ; adjudication de la châtellenie de Chambon au gouverneur d'Ancenis, Jean de Mauzoyer (1621) ; reconnaissance du marquis d'Effiat d'avoir reçu les titres du fief de Chambon de sa belle-mère madame de Gomer [s.d.] ; aveu du fief de Chambon rendu au seigneur de Cinq-Mars-la-Pile, M. d'Etival (1578) ; confrontation générale le 12 juillet 1747 du fief de Chambon avec l'aveu rendu au fief d'Etival le 6 juillet 1673 ; mémoire sur le fief de Chambon-additif à l'aveu de 1747- ; liste d'assignation et registres d'assises de la châtellenie de Chambon (1682-1779) ; ventes de terres de Chambon (1545-1570) ; baux de terre (1746-1777) ; recettes de rentes et de cens de Chambon (1685) ; lettre d'un feudiste au seigneur de Chambon (1789). 1545-1789  AD 72 18 J 45

              

1623 – Vaas : Cure.  Vente par Jules Begard et autres, à Me Madelon Loyseau prêtre, curé dudit Vaas, d'un corps de logis situé auprès de la rivière du Loir, tenu du fief de l'abbaye de Vaas sous le devoir de 10 sous tournois de cens, de 3 sous de « festaige », de deux corvées, l'une à faner et l'autre à vendanger, de banalité au four et moulins de ladite seigneurie, de garde au jour Saint-Georges, pour la somme de 330 Livres tournois (A.D.G 894. Liasse, parchemins et papiers).

 

 

 

Eglise de Saint Germain / Coll.J.Courcier

 

1627 – Saint Germain d’Arcé : La page première du registre des Baptêmes, fait mention du baptême des cloches par Monseigneur Guillaume Fouquet Evêque d’Angers. .

                                                                      

1628 – Vaas : « Le dix neuvième jour en l’an 1628, en la même année que La Rochelle se remit dans l’obéissance du Roi Louis treizième de ce nom…

Le dit Frère Fabian fut ensépulturé dans la Chapelle de Montsureau, tous Messieurs les religieux présents et nous tous de Saint Georges. Signé M. Loyseau. (Ancien prieur de l’Abbaye de Vaas. Source Védacensis)

Mars 1629 : Vignes gelées

Mai 1630 : Pluvieux, beaucoup d’herbe dans les blés.  (Dictionnaire Pesche)

 

1630 – Vaas : « Honorable homme François Toiras époux d’Anne du Mesnil lieutenant (x) dans l’île de Rhé, lorsque La Rochelle était assiégée, ce Seigneur de la Raudière dans cette paroisse, a légué par sa dernière volonté testamentaire vingt et un boisseaux de blé-seigle et quarante cinq sous de rente à perpétuité au Curé de St Georges de Vaas. A charge de dire une messe basse tous les lundis. De plus, a donné comme dessus, à perpétuité un jardin situé à Closmareau pour prières chaque dimanche, au retour de la procession. Il fut inhumé le 28 janvier dans l’église, près l’autel Notre Dame. Signé F. Magdelon, Loyseau, prieur Curé. »

1635 : Révolte des paysans contre l’introduction de la gabelle.

19 mai 1635 : Début de la guerre de trente ans.

1636 : Eté caniculaire

1637 : Eté caniculaire  (Dictionnaire Pesche)

 

1471-1631 – St Germain d’Arcé : cens et rentes dus aux seigneurs du Pasty ou au prieur de Saint-Hippolyte, procédure, reçus.

1638 –La page première du registre de baptême, précise que « Renée Brossier femme de Jean Peschet est accouchée d’une fille 26 jours après un garçon ».

 

1645 – Vaas : 8 Janvier, Baptême de deux cloches à l’église St Georges. La grosse a été nommée Victor Anne par Jacques Couette Sieur de la Roche de Vaas et Dame de Coutance, Dame de Mata. La Seconde a été nommée Françoise Urbaine par Antoine de Bannezon et demoiselle Jacqueline de Savonnières. (Source Védacensis.)

 

1645-1771 – St Germain d’Arcé : baux à cens et reconnaissances aux seigneurs de la Borderie ; bail à rente par Lesgroussis et Ganier à Benardt et Eschart d'une pièce de terre relevant du fief de Saint-Hippolyte (1464) ; arpentage de la terre de l'Aubepin à la Bruère appartenant pour partie à René Legay, seigneur de la Borderie (1630) ; accord à propos d'une haie. AD72 05J

 

1649 – Saint Germain d’Arcé : 26 Mai : Requête adressée par les deux procureurs de fabrique de la dite paroisse, au nom des habitants, au lieutenant-général au siège de Baugé, pour lui représenter qu'il y a un grand nombre de pauvres dans leur paroisse qui languissent et périssent de faim parce qu'il y a plusieurs bénéficiers et décimateurs qui ne donnent aucune assistance aux pauvres, leur demeure étant éloignée et les bénéfices qu'ils possèdent étant affermés; et pour lui demander de contraindre, attendu la rareté du blé, les fermiers des temporel et dîmes du prieuré de Saint-Hippolyte et de la commanderie de Thorée de fournir auxdits procureurs, jusqu'à la prochaine récolte, chacun six boisseaux de bon blé par semaine pour être converti en pain, et distribué aux pauvres de la paroisse (A.D. G.825 liasse et parchemins).

 

1651 – Vaas : Le 25 juin est décédé au grand déplaisir de tout le monde, Me Pierre Bezard âgé de cinquante quatre ans ou de cinquante cinq ans, après trente années de service rendus à la paroisse, et est allé jouir du fruit de ses travaux, ‘’veré erat israela in quo dolus non fait’’ Le lendemain a été ensépulturé en l’église proche Me Dominique Chappin prêtre. (Source Védacensis)

 

1658 - PARIS : La grande crue de la Seine avec 8 m 96, et nombreuses autres rivières.

 

1659 – Saint Germain d’Arcé : Requête adressée à l'évêque d'Angers par Me Alexandre Maucourt, curé de Saint-Germain, à l'effet d'obtenir que la première messe des dimanches dont est chargé le prieuré de Saint-Hippolyte, soit célébrée par un des prêtres attachés à l'église de la paroisse, à l'exclusion de tout prêtre étranger. Décision conforme du prélat (A.D. G.825, liasse, parchemin et papiers)

 

1661 - Versailles : Début de la construction du Château.

 

1662 : Hiver glacial & été caniculaire. (Dictionnaire Pesche)

 

1664 – Centre-Ouest : Tornade de La Rochelle à Paris soit 400 kilomètres.

 

1666 – La Bruère : Testament de Renée Bourgoin par lequel elle donne à ladite cure, une maison, jardin et terre, le tout situé au lieu de La Brisetière, en La Bruère

(A.D  G 787.  Liasse, parchemins et papier).

1666 : Eté caniculaire  (Dictionnaire Pesche)

 

 

Œuvre de J.Poussin / Abbaye N.D de Vaas.

 

1667 – Vaas : « Le 16 juin, vénérable et discret frère René Corbin, très digne prêtre et religieux professeur de l’Abbaye de N.D de Vaas et Prieur de Montsureau, âgé d’environ 62 ans, git dans la chapelle dudit Montsureau. Sa mémoire ne doit jamais s’effacer, puisque sa vie et sa mort ont été remplies de bénédictions. L’on peut dire qu’il a été et est ‘’dilectus deo et ho minibus’’ (source Védacensis)

1669 : Eté caniculaire & Hiver glacial

1670 : Epidémie de peste    (Dictionnaire Pesche)

 

1673 – Saint Germain d’Arcé : Chapelle de Sainte-Catherine de La Borderie : Testament de messire René de La Borderie, chevalier de l'Ordre du Roi et gentilhomme ordinaire de sa Maison, et de dame Anne de Nuchèze, son épouse, demeurant audit lieu de La Borderie, en Saint-Germain, contenant fondation et dotation de la chapelle précitée (A.D.G.825 liasse, parchemins et papiers).

 

1674 – Verneil le Chétif : « Pour un tabernacle en sculpture et figures, doré, azuré, etc., fourni au maistre-autel dudit Verneil à la feste de Pasques 1672,

a payé au sieur Mongendre, du Mans, 85 livres ». (A.D  G.897, Liasse, parchemins et papiers)

 

1674 – Vaas : « Le dix huitième jour de janvier mil sept cent soixante quatorze, nous Thomas…Durringer Prêtre chanoine régulier de l’Ordre de St Augustin congrégation de France, Prieur Curé de Vaas et Doyen rural du Doyenné D’oysé, avoir bénis le petit cimetierre de cette paroisse par …. permission que nous (a) donnée par Monseigneur …. révérendissime évêque du Mans dattée du douzième jour de décembre mil sept cent soixante et treize, en foy de quoy j’ai apposé… mon seing. »  Signé Durringer

1676 : Eté caniculaire & Hiver glacial  (Dictionnaire Pesche)

 

1677 – Saint Germain d’Arcé : Requête du curé, Me Alexandre Maucourt et des habitants de Saint-Germain à l'évêque d'Angers, pour lui exposer qu'en l'année 1642, Me Philippe Le Monnier, prêtre, curé de la dite paroisse, donna à son église un reliquaire d'argent, pesant trois marcs, doré en plusieurs endroits, où est représentée en relief l'image de saint Sébastien, avec une relique ou partie d'un os de ce saint, de la grosseur d'une fève, bien enchâssée et couverte de cristal, et lui demander l'autorisation de célébrer solennellement à perpétuité la fête de ce saint en ladite église (1677).

 Lettre autographe du prélat refusant cette autorisation, attendu, dit-il, que « comme l'on a crié contre moy de ce je n'ai point retranché de fête, y en ayant en effet beaucoup, ce seroit bien un plus grand sujet de crier si j'en établissois de nouvelles ». (A.D.G.825 liasse, parchemins et papiers).

 

25 MAI 1680 : Interdiction de se convertir au Protestantisme  (Dictionnaire Pesche)

 

1683 – Vaas : 7 juin : « Je soussigné Prieur curé ay béni une cloche nouvellement fondue au nom du père et du fils et du Saint Esprit, en l’honneur de St Charles, Marie Magdeleine, Thérèse et St Jean Bathiste…Ceux qui lui ont donné son nom : Jean Gouber Prestre Ausmonier de Monsieur Barantin abbé et Seigneur de Vaas et de la Boissière et Damoiselle Thérèse Menant fille de Urban Menant tonnelier du Roy… »

 

1685 – Saint Germain d’Arcé : Recettes de rentes et de cens de Chambon (1685) ; AD 72 18 J 45

                                                          

1689 – La Chapelle aux Choux : « Aujourd’hui sixième de septembre 1689, par nous Pierre Buisson Curé de Broc soussigné en présence de Mrs André Bigot Curé de céans assisté Mrs René Deschamps son Vicaire a esté faite la cérémonie de la bénédiction de la grosse cloche de cette paroisse, nommée Marie Louise par haut et puissant seigneur messire Gaspard de Champaigne chevallier seigneur Comte de la Suze  & par Damoiselle Elisabeth de Savonnières fille de Messire Félix de Savonnières et de Dame Françoise Desforges. La dite Damoiselle commi se au nom de haute et très puissante damme  Madamme Marie Louise de Laval épouse du très haut et très puissant Seigneur Paire de France de cette Paroisse, suivant la procuration de la Dame Roquelevé à Paris par Huppin et Richet… en date du vingt et deux juillet dernier. Signé Mme de Laval duchesse de Roquelevé cy affactéé…. » (A.D 1 Mi 951 Ri)

 

1690 – La Bruère : « Nous Curé de la Bruère soussigné, en conséquent et … d’une permission de Monseigneur l’Evêque d’Angers en date du 27e février 1690 signe … d’Angers à nous accordions faict la bénédiction et réconciliation de la Chapelle du Grand Perray et ensuite célébré la messe solennellement assisté de Messires Alexandre Maucour curé de St Germain d’arcé, François Mabilleau Curé de St Aubin diocèse de Tours, Mathurin Le Saint Curé de Brais, … , Martin Prieur de Vaas, Adam Deschamps Curé de Chenuts, Charles Bourgoin Curé de Montabon diocèse du Mans, Pierre Bourgoin Prêtre Chanoine de la Bazoche à Tours, Le Duit Vicaire de Moycant, François de Méré Vicaire de cette paroisse. André Boutard vicaire des dames religieuses Bénédictines de Château du Loir… de Courbefolle Vicaire de l’Eglise de St Martin du Château du Loir. Jacques Basset diacre, Thomas prêtre, Basset … Prêtre…/…diacre Noel Gaudin fermier du Grand Perray, le Procureur … de notre église, René Poiret habitant du Lude marchand tanneur, Mathurin Aubry marchand boulanger de Château du Loir, Honoré de la Vieille… chapelain (?) de la Chapelle. Tous lesquels ont signé dans la permission entre nous curé soussigné. Mathurin Champion     le 10e May 1690. »  (A.D Actes Baptême)

 

1707 - Vaas : « Nous soussigné prestre bachelier Chanoine régulier et Prieur de St Georges de Vaas de ce Diocèze et de St Firmin de Beaugency diocèze dorléant avons par ordre de Monseigneur illustrissime et révérendissime Louis de Lavergne Montenart de … En date du 7ème septembre de la présente année  Signé Louis Evesque du Mans Le dit nom précédé d’une voix et suivi de son paragrafe béni les Statues  ou représentations de St Georges Patron de cette paroisse et de St Julien patron de ce diocèze pour estre (exposées) au grand autel de cette église et en présence des thémoins soussignés » (A.D Actes Baptême)

                              

1714 - Saint Germain d’Arcé : Bénédiction de la chapelle de La Morinette, bâtie par messire Louis Le Peltier écuyer, Conseiller du Roi, receveur général des domaines de l’Ile de France, Seigneur du château de La Morinette. Présents : Charles de La Pommerie curé de céans. Le Vacher seigneur de cette paroisse, Messire de Thory écuyer Seigneur de La Tuffière; Messire François Normand sieur de Chérigny.

 

1721 – Centre-Ouest : En nos paroisses est signalé le tremblement de terre vers une heure de l’après midi

 A Vaas, il se produisit durant un baptême !

 

 

Château d’Etival / Coll. Personnelle

 

1721 – Saint Germain d’Arcé : « Aujourd’hui neuvième jour de juin mil sept cent vingt un, Mrs l’Archiprêtre du Lude Curé de Denezé sont transporté au château d’Etival d’où il a fait la bénédiction de la chapelle de la dite terre d’Etival, en … de la permission de Monseigneur l’Evêque d’Angers en date du dix huit novembre dernier ci-attachée, en présence de M Gaudin de La Pommerie Prêtre curé de Saint Germain, de Me André Bigot Prêtre curé de La Chapelle aux Choux, de

M Claude Bigot Prêtre vicaire de la dite Chapelle aux Choux et de Sieur Julien Sire de la Barre Prêtre habitué dans l’église paroissiale de nos diocèses du Maine, de Mrs Nicolas Bertelot, écuyer, Sieur de La Tranchandière, Gentilhomme de la grande vénerie du Roy et seigneur d’Etival.   Fait…au dit jour et an que dessus.  C. Gaudin ».

(A.D 1 Mi 957 R1)

 

1721 – La Chapelle aux Choux : « Le dix huit octobre mil sept cent vingt un par moy Vicaire soussigné a été inhumé Jeanne Fronteau âgée d’environ 28 ans servante à Nuillé qui s’est noyée en passant au Port. »    A. Bigot  (A.D Actes BMS)

                                                                                                                                             

1723 –Vaas : « l’année 1723 a été si sèche que de mémoire d’homme, on n’a point eu une semblable. Il n’a point tombé d’eau depuis le mois de mars jusque après la Toussaint encore aujourd’hui la terre est plus sèche qu’elle n’est ordinairement au mois d’août ; il n’y a point eu de menus grains, ni foins, le beurre vaut 14 à 19 sols la livre. Le bled-seigle 42 sols le boisseau, le vin dont il n’y a point eu en abondance et qui est excellent, vaut 89 livres. Le bled semé n’a levé que dans les ruelles des sillons. Depuis les pluies qui sont venues, il commence à lever, l’hiver commence à être sec et peu froid. » (Extrait d’acte E.C)

 

1725 - Saint Germain d’Arcé : « Le seizième jour d’Aout mil sept cent vingt et cinq, est décédé Messire Charles Gaudin de la Pommerie, Prieur de Saint Hippolite et Curé de cette paroisse de Saint Germain d’Arcé, âgé d’environ cinquante cinq ans. Et le lendemain son corps a été inhumé dans l’église au devant du crucifix, par nous Jean Baptiste x Curé d’Aubigné diocèze du Maine….. , du Vicaire du dit St Germain d’Arcé, du curé de Villiers Aubouin. » (Extrait d’acte E.C)

 

                                                                                                                         

Château d’Amnon / Coll. Personnelle

 

1727- Saint Germain d’Arcé : « La nuit entre les 17 et 18 du mois de juin 1727, il tomba une grêle d’une grosseur extraordinaire, comme des œufs de poules. Laquelle ruina absolument Amnon et toutes ses dépendances, partie de La Pinelière, toute La Bernellerie, toute Croix, Potireau, La Cruchetière, partie de La Poussinière, La Clotterie…toute La Gogueviève. Treilles et quelques pièces de terres labourables… toutes les terres du Moulin de La Roche et partie de la métairie, St Jean des Landes, tout Guerrian, toute La Lande… Gravinège, partie de la métairie et des vignes des Roches et du Moulin de La Ronce.

Du même orage furent affligés : Coesmes, Villiers, un peu Chenu, une partie d’Aubigné, et … tout Vouvre, dans ces cantons et quantité d’autres paroisses dans différentes provinces.

Pourquoi les habitants de Saint Germain d’Arcé présentèrent requête à Monseigneur x de Baugé pour visiter eu de mêmes ; et faire procès verbal du dégât y dénommant les personnes qui avaient souffert et combien elles payaient de taille, afin de les faire décharger par Monseigneur l’intendant, à proportion de leur perte ; pourquoi les habitants présentèrent aussy un placet au dit Seigneur Intendant, dont ils obtinrent diminution de la somme de 300 livres qui fut distribuée sur le gros de la taille et capitation. » (Extrait des actes E.C 260/282)

 

1732 – Chenu : Bénédiction par Me Jean Guillon bachelier en théologie, curé de la paroisse, d’une cloche nommée Marie par Messire Claude Lebert de Nenainville, docteur de la Maison et Société de la Sorbonne.

 

1737 – Vaas : 29 mai : Bénédiction d’une cloche de 685 livres, nommée Josèphe Renée, par Joseph Louis Le Vacher de la Chaize, lieutenant au Régiment de Normandie, fils de Joseph Alexis lieutenant des Maréchaux de France des départements de la Flèche et de Baugé. Et par Demoiselle Renée Josèphe Cousin fille de Nicolas Cousin, écuyer, Seigneur du Peray.

1739 – Reconnaissance au prieuré de la Fontaine Saint Martin de 2 sous 3 deniers de rente sur le Moulin de Boisard à Oize, par Madelon-Timoléon de Savonnière, seigneur de La Cour de Net, à Vaas, mari de Renée le Roy. (Revue historique et archéologique du Maine)

 

1740 - PARIS : Crue de la Seine à 8 m 02 et autres rivières

 

La Chapelle aux Choux / Coll. Personnelle

 

1744 - La Chapelle aux Choux : « La nuit entre le premier jour d’août et le second jour dudit mois de l’an mil sept cent quarante quatre, le tonnerre a tombé en feu sur le clocher de notre église paroissiale de la Chapelle aux Choux et l’a brûlé et la nef de notre dite église, et… brulé presque tout ce qu’il avait (encore) de combustible dans le chœur, endommagé la voute du cœur de la dite église, a fait fondre presque tout le (métal) des cloches. Une partie du (métal) fut perdu……

 R Genetay, Vandelan curé de La Chapelle aux Choux » (Extrait des actes E.C)

                                                          

1745 – Lavernat : 13 mai : « L’an de grâce mil sept cents quarante cinq, le 13 may nous soussigné curé de Lavernat en vertu de commission de Monseigneur l’Evêque du Mans signé Baudron en datte du 29 avril mil sept cents quarante cinq, avons donné la bénédiction à nos deux cloches La première nommée Marie Louise par haut et puissant seigneur Messire Louis François Gautier Marquis de Chiffreville Maréchal des camps et Armées du Roy Lieutenant de ses mousquetaires Et haute et puissante Dame Marie Geneviève Le Tonnellier Breteuil de Charmaux Marquise de Chiffreville seigneur et Dame de St Victor Mangé, Beaumont, Champmarin, Le Ponceau et de cette paroisse. Et la seconde nommée Gabrielle par notre seigneur, et haute et puissante Dame Marie Gabrielle par notre dit seigneur, et haute et puissante Dame Marie Gabrielle Le Gour veuve de haut et puissant seigneur Messire Pierre Etienne Le Tonnellier Breteuil de Charmaux, occupant, le Sieur Pierre Valliène  intendant des affaires de mon dit Seigneur et Damoiselle Françoise Le Febvre son épouse en vertu de procuration des dits Seigneurs et Dame…. Seigneur de Quinquempoix… » (A.D 1 MT 102)

 

1760 Lavernat : Fabrique de l’Eglise : Fondation des bancs dans l’église. (A.D. G add221)

1508-1787Fabrique. Titres d'une rente de 3 boisseaux de froment assise sur le lieu du Grand-Chavigné, à Luceau. (A.D. G 832 Liasse, parchemins et papiers)

 

1645-1771 – St Germain d’Arcé : baux à cens et reconnaissances (1507-1603) aux seigneurs de la Borderie ; bail à rente par Lesgroussis et Ganier à Benardt et Eschart d'une pièce de terre relevant du fief de Saint-Hippolyte (1464) ; arpentage de la terre de l'Aubepin à la Bruère appartenant pour partie à René Legay, seigneur de la Borderie (1630) ; accord à propos d'une haie.

 

1773 – Vaas -- 16 décembre : Bénédiction de la grosse cloche par Messire Paul Chauchon abbé, Seigneur de Vaas. Parrain Charles Rottier de la Bobbanière, conseiller du Roi, maitre particulier des eaux et forêts de Château du Loir, Seigneur de la Roche de Vaas. Marraine Marie Louise Pinceloup de la Moustière, son épouse.

            Fief du Rueau : Déclaration de Benoit Gabriel Armand de Ruzé à Louis René, Chevalier de Lancy AD 72 18 J 53

 

1546-1777 – St Germain d’Arcé : Aveux rendus au prieuré Saint-Hippolyte de Saint Germain d'Arcé (1546-17772) ; achats de terre ou de rentes par les seigneurs de la Borderie

Seigneuries de la Morinette et de la Cailletière. Vente des seigneuries de la Morinette, la Thuille et la Cailletière, par Nicolas de Petremol à Marin Royer (1654) ; aveux au prieuré de Saint-Hippolyte (1494 copie-1777) ; achats de terres (1572-1662) ; affermement de la seigneurie (1733) ; métayage ou fermage du domaine de la Morinette, baux, procès-verbal, quittance (1755-1770) ; rente dues à l'abbaye de Vaas (1764-1770) ; contrat concernant une terre relevant de la Cailletière (1607). 1494-1777 AD 72 18 J 30

Châtellenie de Chambon relevant de Cinq-Mars-la-Pile. Acte de prise de possession de Chambon par Philippe de Mauzoyer (1620) ; adjudication de la châtellenie de Chambon au gouverneur d'Ancenis, Jean de Mauzoyer (1621) ; reconnaissance du marquis d'Effiat d'avoir reçu les titres du fief de Chambon de sa belle-mère madame de Gomer [s.d.] ; aveu du fief de Chambon rendu au seigneur de Cinq-Mars-la-Pile, M. d'Etival (1578) ; confrontation générale le 12 juillet 1747 du fief de Chambon avec l'aveu rendu au fief d'Etival le 6 juillet 1673 ; mémoire sur le fief de Chambon-additif à l'aveu de 1747- ; liste d'assignation et registres d'assises de la châtellenie de Chambon (1682-1779) ; ventes de terres de Chambon (1545-1570) ; baux de terre (1746-1777)

recettes de rentes et de cens de Chambon (1685) ; AD 72 18 J 45 

 

1779 -  Vaas : « Aujourd’hui ce dimanche quatorzième jours de may mil sept cent soixante dix neuf »: Abjuration d’hérésie sur les ¾ de la page de 2/271, de deux habitants Mathurin Lejeune & Renée Catheau 15 ans « en présence d’un fort grand nombre de peuple » (A.D 72  1679-1699)

 

1777- 1780 – Chenu : Paroisse. - Rente due sur la terre des Villerondes, sur la Guérinière, sur Monmousseau, le Paty, la Vallée des Sauvages, la Martinière, le Haut Petit Aître, sur les métairies de la Chantesaiserie, des Brosses et du Joncheray due à la Chapelle St Sébastien de Méré. Adjudication de bancs (G 798. G Add 216

 - Liasse, parchemins, papiers).

 

1783 – La Bruère : Bénédiction par Me Jacques Dofrementé Chanoine de St Martin de Tours, prévôt d’Anjou, Seigneur de céans, d’une cloche nommée Jacques Martin.

 

1784 – Saint Germain d’Arcé:  Chapelle de Saint-Jean et de Saint-Julien, desservie en ladite église : Déclaration rendue par Me Louis Bouttet, clerc tonsuré, étudiant au collège de La Flèche, titulaire de ce bénéfice, à messire Jean Timoléon-Henri-François de Rancher, chevalier, baron de Nogent, seigneur de Fontenay, Le Fresne, Le Perray, La Tendronnière et autres lieux, capitaine de dragons au régiment de Monsieur, au regard du fief de Fontenay (A.D. G.825 liasse, parchemins et papiers ).

 

Fiefs relevant de la Seigneurie de Chambon. 1471-1787

46. Fief du Bouchet à Saint Germain d'Arcé. Vente par le seigneur du Grand-Perray à Benoît-Gabriel-Armand de Ruzé de parties du fief du Bouchet appelées le Petit-Bouchet, enclavées dans le fief de Chambon (1775) ; aveux aux seigneurs de Chambon (1542-1787) ; mémoire de ce qui relève des fiefs du Bouchet pour reporter à Chambon (1733) ; déclarations de cens au fief du Grand-Bouchet (1471) ; registre des assises du fief du Bouchet annexé au fief de Chambon (1777). 1471-1787

          47. Seigneurie de la Thuille à Saint Germain d'Arcé. Partage en huit de la Thuille après le décès de Thibaut Dubois (1523) ; ventes de la seigneurie (1602-1632) ; déclarations de cens aux seigneurs de Fontenay (1549-1550) ; litiges sur les rentes de la Thuille (1627-1684) ; baux à ferme de la Thuille (1626-1761). 1523 1761

48. Chapelle Sainte-barbe à Saint-Germain-d'Arcé, dans le fief de Chambon. Copies d'actes (1 cahier). 1542-1543

Fief du Rueau près de Vaas   Déclaration de Benoît Gabriel Armand de Ruzé à Louis-René, Chevalier de Lancy. 1773 AD 72 18 J 53 Fief du Rueau près de Vaas    Déclaration de Benoît Gabriel Armand de Ruzé à Louis-René, Chevalier de Lancy. 1773 AD 72 18 J 53

 

1788 - St Germain d’Arcé : Contrats concernant des biens à Chenu relevant des seigneurs de la Borderie (1491, copie). L'aveu de 1777 concerne également la Morinette.  1464-1777 A.D 72 18 J 29

 

1788 - 1789 – Vaas : « Le 25 novembre 1788, jour de Ste Catherine, la gelée a commencé, elle est devenue plus épaisse de jour en jour ; la rivière était prise à la St André, le 3 décembre il tomba une abondance de neige ; le 8 décembre on passait déjà sur la rivière glacée, quelques jours après on y passait des charrettes et des chevaux chargés, comme dans une grande route, les neiges continuèrent jusque vers la St Julien. La rigueur du froid s’est fait ressentir excessivement partout, il gelait à toutes les heures du jour et de la nuit jusqu’au 25 décembre qu’un faux dégel s’amorça ; mais la terre repris avec la même force qu’auparavant. Il n’est pas d’exemple d’un hyver aussi long, aussi froid et aussi constant. La glace de la charrière était épaisse de 15 à 18 pouces. »

Le dégel se manifesta aux 25, 26, 27 janvier 1789.

En marge : « Les vignes souffrirent beaucoup d’une gelée aussi âpre et aussi longue, il y en eut quantité de gelées, de sorte qu’aux vendanges de 1789, il n’y avait guère de vin et d’une mauvaise qualité. » (Extrait des actes E.C)

 

I789 – St Germain d’Arcé : Lettre d'un feudiste au Seigneur de Chambon (1789). 1545-1789 (introuvable en 2016)  AD 72 18 J 45

 

 

Nota : Tous autres événements portant leur source avérée qui nous parviennent, sont les bienvenus. Toute pièce retenue qui sera portée en ces pages, portera ou non votre nom : à nous préciser. SVP.

 

 

                                                                                                                                                                      

                                                                                                                                                                     Rédaction en décembre 2010

                                                                                                                                                                    Complément en février et septembre 2015

Et en Janvier 2016

                                                                                                                                                                                                                                                      

 

Page précédente                                                                    Plan du site                                                                Page suivante