SORTIE CABRIOLET entre CHARTRES & St GERMAIN D’ARCE

 

WEEK END de FETE & VISITE  DU  VILLAGE 2012

 

 

Office de tourisme du Pays Fléchois

 

            Par les deux passions des auteurs de ce site et une préparation débutée début décembre 2011, Jean Paul et Mary Bourdiliau organisaient les 28 et 29 juillet 2012, une sortie automobile qui, partant de Chartres, reliait le Sud-Sarthe par des parcours très touristiques, tracés dans les départements de l’Eure et Loir, le Loir et Cher et la Sarthe.

            La participation à cette sortie automobile était sur invitation limitée en nombre et ciblée à des cabriolets des années 1950 à 1999. Le nombre des équipages engagés dans le cercle des habitués de ces voitures, fut atteint en deux semaines.

Il ne s’agissait pas de riches collectionneurs, mais des amis de longue date, bons vivants âgés de 35 à 80 ans, retraités majoritairement mais sur qui les années ne semblent pas avoir de prise.

            Toute clef en main, cette organisation de l’Amicale Ronde des Ancêtres, d’abord limitée à 12 équipages du fait du nombre de chambres de l’excellent Hôtel ‘’Le Védaquais à Vaas’’, le nombre fut porté à 15 quelques temps plus tard, grâce à l’apport des chambres d’hôtes de ‘’La Guyhomière’’ de M. Mme Michel Pleynet, propriétaires aux Vieilles Maisons commune de Vaas.

 

PROGRAMME

 

Samedi 28 Juillet :

 

28-Fontenay sur Eure, au sud de Chartres : 7 H 50 Briefing et 8 H Départ pour un Trajet d’environ 3 heures

+ 2 arrêts, dont un gourmand assuré par Paule Amy & Didier Delrive.

 

 

           

 

Sur l’itinéraire choisi au plus près du Loir, le Château de Montigny le Gannelon.

(Photo N. Boisard-Nantier)

 

Le parcours emprunte des routes touristiques sur les trois départements du val de Loir, au moyen d’un Road Book.

11 h 15 :      Arrivée sur les Coteaux du Loir au Lieu-dit les Bourdillaux (Une ferme au XVIIe siècle) près de Vaas.

Cocktail d’accueil offert par Jean et Bernadette Samson propriétaires des lieux. Petit commentaire historique par J.P.Bourdiliau.

SARTHE, LIEU-DIT LES BOURDILLAUX, UNE LONGUE HISTOIRE !

 

 

          
 

Sur la photo centrale, la rencontre du peintre B.Londinsky qui mit en couleur le tableau du lieu-dit en 2011, avec à droite:

 les propriétaires M. Mme Samson et au centre M. Mme Bourdiliau les organisateurs du Rallye.

Photo de droite : le panorama sur la vallée du Loir en ce lieu.

(Photos J.M Tuffier)

 

Midi :      Déjeuner au Restaurant Le Védaquais à Vaas. Etablissement tenu par Franck et Vanessa Lelong 

14 H 15 :     Après un excellent repas, départ pour Le Lude soit 13 km 500

 

 

 

Vaas, place de la liberté  (Ph. Le Védaquais)

 

14 H 30 :     Le Lude : Les voitures sont exposées dans le domaine sous les arbres séculaires. 

14 H 45 :      Visite du Château, guidés par le Comte Louis-Jean de Nicolay propriétaire, puis visite des Jardins.

 

 

        

 

A gauche, château et jardins, à droite les intérieurs  (ph. J.Douillière)

 

16 H 30 :     Départ pour La Flèche soit 20 km

17 H :      Exposition des voitures sur la Promenade Foch (Arrêté municipal) et Quartier libre des équipages dans la ville de La Flèche

 

 

            

 

Le Loir à La Flèche  (Coll. Office de Tourisme)

Le Prytanée National  (Ph. J.Douillière)

 

18 H 15 :   Retour vers Vaas par Les Tourelles au Lude, Le pont Effel à la Chapelle aux Choux,

 le Moulin de Cherré et vestiges Gallo-romains de Cherré

19 H :      Installation des équipages à l’Hôtel Le Védaquais (Logis de France) et à La Guyhomière (Chambres d’Hôtes) tous deux à Vaas

20 H :      Départ  pour  la fête de St Germain D’arcé, organisée par le Comité des Fêtes et l’Association des Pompiers

20 H :      Soirée dansante avec l’orchestre Angélique.

Vers 23 H 30 :     Grand  feu d’artifice offert par la Municipalité

 

        

 

Présents, au nombre des convives à la Soirée Cochon grillé,

M. Mme Samson, étape du samedi, M. Mme Chauvigné étape du dimanche

Feu d’artifice de la Municipalité

(Photos N. Boisard-Nantier)

 

Dimanche 29 juillet :

 

8 H 15 :    Petit déjeuner au Védaquais et à la Guyhomière

9 H :    Départ pour un parcours touristique de 30 km, passant par Lavernat, Luceau, Château du Loir, Nogent sur Loir, La Bruère

10 H :   Arrivée à La ferme de la Foucherie. Visite du matériel agricole et petit rappel historique en ces  lieux (14 aout 1726).

Cocktail d’accueil offert par Roger & Colette Chauvigné les propriétaires. 

LE DRAME DE PORT DENET

 

 

                                

 

A gauche, un petit commentaire historique, au centre Roger et ses juments, à droite le petit musée

(Photos J.M. Tuffier et coll. personnelle)

 

En route pour St Germain par un chemin bucolique.

11 H 15 :   Arrivée à Saint Germain

Sur place : Brocante Vide-grenier - Exposition des voitures par ordre d’ancienneté

12 H :    présentation des Cabriolets

 

Apéritif offert par l’Association du Comité des Fêtes et de l’Amicale des Sapeurs Pompiers.

12 H 30 :      Déjeuner campagnard sur la fête : Barbecue – Frites – fromage – Dessert – Café.

Après midi 14 H 30 :        Visite guidée pédestre du village par J.Paul & Mary Bourdiliau

15 H 45 :    Démonstrations de Boule de fort. Président C. Demenois, ses collaborateurs et M. Mme Nicodème.

 

17 H :   Préparation et départs des équipages groupés.

La pluie débutant vers 16 H30, ne cessera pas tout au long des 130 km du parcours retour.  

          

 

           

RETENONS que le groupe des équipages composé de 30 personnes, se retrouvèrent plusieurs fois rejoint par des sympathisants dont l’intérêt pour ces cabriolets, n’était pas le premier. Mais annoncé par diverses sources ‘’l’intérêt historique’’ des lieux visités, avait retenu l’attention des passionnés d’histoire et de généalogie récente et ancienne.

Nul doute que les résultats des recherches exposés sur Internet par Jean Paul & Mary Bourdiliau et les différentes présentations historiques promises le samedi et le dimanche, n’avaient pas passé inaperçu aux amateurs du Patrimoine Sarthois.

Citons, entre autres présents, parmi ces passionnés d’histoire locale (que nous remercions) :

·         Mesdames Courcier (mère et fille), présentes dès le samedi matin, seront de nouveau présentes le dimanche pour la visite du village, malgré les distances à parcourir depuis leur domicile. Madame Jeannine Courcier est passionnée d’Histoire sarthoise et de généalogie, ses ancêtres figurent dans l’arbre des Bourdillaux dès le XVIIe. Toutes deux sont auteurs de photos qui illustrent ces pages.

·         Nadine Nicodème née Horeau. Nadine, Conseillère municipale de St Germain, est la descendante directe du cousinage de 1863. Elle participa à la rédaction de la page : HOREAU – BOURDILLEAU, COUSINS DEPUIS 1863. Présents le Samedi, Monsieur et Madame Nicodème seront aussi présents le dimanche à La Boule de Fort, Association qu’ils avaient animé pendant 10 ans.

·         Monsieur Madame Bourgoin, sont venus du Loir et Cher pour la visite du village de St Germain d’Arcé. Jacky Bourgoin porte un nom bien de cette terre et présent depuis les origines de l’Etat civil. Passionné de généalogie, ses ancêtres se retrouvent unis aux Bourdillaux à tous les siècles depuis le XVIe.

·         Madame Lehoux-Percebois (et sa sœur Marie Compain), sont toutes deux passionnées par la Vallée du Loir qui a vu naitre la majorité de leurs ancêtres. Annie Lehoux-Percebois et sa maman, étaient présentes sur le parcours des voitures et à l’arrivée de Saint Germain.

 

 

Tenant compte d’un programme copieux, les horaires furent assez serrés pendant les deux jours. Néanmoins sur les parcours routiers les 50 kilomètres heures estimés indispensables furent tenus. La plus ancienne du groupe, une Singer Roadster de 1953 en fit de même. Ce respect des horaires durant les deux jours, permit des visites complètes et détendues, et permit même de musarder par des chemins vicinaux souvent empruntés que par les locaux.

 

 

VISITE GUIDEE du VILLAGE de SAINT GERMAIN D’ARCE

 

            Programmée à 14 H 30 le dimanche 29 juillet, cette promenade pédestre se déroula dans la bonne humeur. Partis de l’exposition des voitures, 34 personnes empruntèrent le chemin de la prairie longeant le ruisseau la Fare. Sept stations étaient programmées durant les 2 heures que dura la visite, dont la première au pont de la Fare.

            1ère Station. Près du Pont de la Fare, il s’agissait, comme pour les visites des villages de Beauce (depuis 15 ans), d’une présentation générale sommaire du village, population, économie, histoire. Et d’un premier regard sur les lieux par des agrandissements de photographies du début XXe siècle du moulin banal de St Germain. Le lieu de ce moulin se situant non loin de là sur la route de Chenu, aujourd’hui au 4 Rue de Robinson.

            2ème Station. Cet arrêt en retrait de la rue, se fit devant le côté Nord de l’église. Le lieu choisi, permit de détailler l’église St Germain au passé très ancien. A proximité, la porte renaissance, à accolades et anse de panier de la tour-porche, reconstruite partiellement au XVIIe siècle, suite aux dommages causés par la foudre, le 11 février 1613.

            3ème Station. Il s’agit de l’intérieur de l’église qui marqua le plus les visiteurs. La nef principale Renaissance et sa voûte en bardeau de châtaignier, et surtout la richesse de son statuaire, ses tableaux et ses rares fresques, furent admirées à juste raison.

 

 

              

                                Photo Jeannine Courcier                                              Photo Jeannine Courcier                                                        Photo J.M. Tuffier

 

            4ème Station. Cet arrêt se situa en bas de la côte dite aujourd’hui Rue des brouettes. En ce lieu, marqué par une plaque de patrimoine, les commentaires se portèrent sur les maisons du XVIe encore présentes, la seigneurie existant encore sur l’extrait du cadastre du XIXe présenté et les maisons et caves de vignerons qui bordent cette rue.

            5ème Station. Après un passage devant le lavoir sur son emplacement original du XVIIIe, avec sa restauration remarquable et sa source toujours abondante, le 5e arrêt se situa devant les vestiges du château de La Chaise. Le Château a conservé la majeure partie de sa tour, près du chemin, et son corps de bâtiment central avec porte renaissance et ses fenêtres à meneaux. Pour illustration du lieu, il fut présenté un agrandissement de carte postale du début XXe et des textes d’archives sur la famille de La Chaise du début du XVIe siècle. LA RUE DES BROUETTES

 

 

                          

 

(Ces trois photos sont issues de la collection de l’auteur)

 

  

            6ème Station. Sur la place du bourg du village, trois dates retinrent principalement le commentaire :

-- Hiver 1615, les neiges atteignirent 3 pieds de hauteur (soit 97 cm 44) et restèrent un mois sur terre !

-- Nuit du 17 au 18 juin 1727… une grêle d’une grosseur extraordinaire, comme des œufs de poule, ruina le village et les alentours !

-- Matin du 9 novembre 1831, le Maire-adjoint officia le mariage d’Etienne Poussin-fils avec Louise Chardon…à l’auberge du Bourg! http://les.bourdillaux.free.fr/mariage_auberge.htm 

            7ème Station. Accueil et démonstrations au terrain de boule de fort. St Germain ayant le privilège de posséder l’un des tous derniers terrains en terre existant dans sa conception originale. Des démonstrations d’abord effectuées par les membres de l’Association s’achevèrent par 2 femmes et 2 hommes, choisis parmi les visiteurs.

 

 

                     

                                                                                    

(Collections  N.Boisard-Nantier et J.M.Tuffier)

 

            Avec ce dernier arrêt du programme de la visite du village, les visiteurs rejoignant la fête, éloignée de seulement quelques centaines de mètres, eurent à se hâter afin de regagner un abri, en l’occurrence le barnum du midi, car une averse sérieuse se mêla aux réjouissances, visites et prestations.

 

 

PETIT COUP D’ŒIL SUR LA PRESSE

    

                                              Reportage sur la soirée du samedi                                                                 Reportage sur le dimanche

 

 

 

SUR LES PAS DE de LA DAUVERSIERE,   de la Flèche à Montréal

 

La Flèche juillet 2012, sur les lieux d’exposition des cabriolets, en 1653, le Fléchois Jérôme le Royer de la Dauversière fut l’instigateur au départ d’Angevins et de Percherons migrant vers Nantes et la Rochelle puis pour la grande traversée de 2 mois vers le Québec.

Pour rappeler ces engagés de la Grande Recrue au Port du pré Luneau, aujourd’hui désaffecté, une plaque commémorative fut inaugurée à l’occasion du 300ème anniversaire (Mai 1954).

NB. 326 colons dont 278 hommes, 45 femmes et 3 religieuses hospitalières migrèrent de 1640 à 1659 vers le Québec.

La première ville fondée, Montréal, devint bientôt la 2ème ville Francophone mondiale.

                                           

Montréal juillet 2012, quelques semaines précédant cette exposition, Place De la Dauversière près de l’Hôtel de Ville de Montréal, de là où en 1967, le Général De Gaulle Président de la République française lança son ô combien célèbre « Vive le Québec libre », un touriste français, Brice, fils des auteurs de ce site, photographie…

Depuis la Place Vauquelin, la colonne Nelson, érigée en 1809, la pente douce Place Jacques Cartier offre une splendide perspective sur le vieux port.

La place De la Dauversière, située face à l’Hôtel de ville est un magnifique jardin public, aménagé en 1997.

 

 

    

                      

               Extrait Guide touristique Pays Fléchois                                                      Montréal - Guide Tourisme                                                    Montréal photo Brice 2012

 

 

NOUS SOMMES REDEVABLES A :

(Alphabétiquement)

Amy Paule, étape gourmande

Coutable Jean Marc et Véronique, Président du Comité des Fêtes

Chauvigné Roger et Colette, Etape Accueil de la Foucherie

Demenois Christian Président de l’Association Boule de Fort

De Nicolay Louis-Jean, Château du Lude

Gaudin Maryvonne, Présidente de l’Amicale des pompiers

Lelong Franck & Vanessa, Le Védaquais

Mairie de La Flèche, M. Yannick Faveur

Nicodème M. Mme, Relation & Boule de fort

Perrin Philippe et Frédérique, Publimark

Pleynet Michel & Claude, La Guyhomière

Samson Jean et Bernadette, Accueil au lieu-dit Les Bourdillaux

Sionneau Mireille, église de St Germain

CREDIT  PHOTO

Boisard-Nantier Nicole

Coursier Jeannine

Douillière Jacques

Londinsky Bernard

Pays Fléchois

Reportages de la Presse régionale

Tasset Michel

Tuffier Jean Marie

 

                                                                                                                                                                               Page réalisée Septembre 2012

                                                                                                                                                                              

 

 

Page précédente                                                                             Plan du site                                                                              Page suivante